Comment augmenter l’espace dans une cuisine?

Designer intérieur pour cuisine sur-mesure
20 octobre 2015
20 octobre 2015,
 0
depuis

Estimation de prix et conseils d’experts pour votre projet sur-mesure

Guide de design intérieur pour optimiser l’espace dans l’aménagement de votre cuisine

Designer intérieur pour cuisine sur-mesure

La beauté d’une cuisine tient aussi dans son ergonomie

Peu importe son style, une cuisine doit être fonctionnelle et ergonomique. Cela veut dire qu’elle doit être conçue en fonction de l’espace disponible, des équipements qui la composent et des gens qui l’utilisent. Ses matériaux (bois, mélamine, thermoplastique, granit, etc.) peuvent donner un look d’enfer; sauf que si l’ensemble paraît surchargé et donne une impression de confinement, la cuisine ne sera pas agréable. Cuisines MDM accorde une attention particulière à la conception de manière à ce que toutes les cuisines, même les plus petites, soient belles et pratiques.

depuis

Estimation de prix et conseils d’experts pour votre projet sur-mesure

Les couleurs au service de la continuité et de l’espace

Les perceptions et les jeux de perspective sont constamment en interaction dans une maison, notamment dans une pièce de petites dimensions. Si les trucs de rangement sont importants, comme on le verra plus loin, il ne faut surtout pas négliger, spécialement dans une cuisine compacte, l’impression globale ressentie par les personnes. Une première façon de créer l’illusion que l’espace y est plus grand qu’en réalité est d’opter pour des teintes claires, pour des couleurs froides et pastel, et pour un adoucissement maximal des contrastes. Il en ressortira davantage de luminosité et d’ouverture. Le tranché et l’anguleux doivent faire place au continu. Ainsi, tant sur les murs et plafonds qu’au sol (parquet, carrelage, etc.), les blanc, blanc cassé, crème, vert pâle, bleu clair, rose pâle, etc., sont à privilégier.

L’effet de continuité sera diminué si vous utilisez plusieurs couleurs dans votre cuisine. Des séparations immatérielles, avec leur effet de restriction spatiale, auront tendance à être perçues si les murs ne sont pas identiques, si les moulures sont soulignées d’une teinte différente, et si les matériaux de recouvrement du plancher diffèrent d’une zone à l’autre. Même les électroménagers doivent se confondre dans l’ensemble et non ressortir par effet de contraste. La continuité, répétons-le, donne une impression de prolongement.

 

Petite cuisine, gros éclairage

Autre truc pour « donner de l’espace » à une petite cuisine : multiplier les sources d’éclairage artificiel. Mais pas n’importe lesquelles. Tout lampadaire halogène, par exemple, est à proscrire puisqu’il donne visuellement l’impression que le plafond s’abaisse. Avec les luminaires, c’est donc l’inverse des couleurs : il en faut beaucoup et de toutes les sortes, si possible de manière intégrée au plafond, aux murs et aux meubles et appareils. Le soir, une pièce bien éclairée paraît toujours plus grande qu’une pièce sombre. Cela dit, des ambiances peuvent quand même être créées, notamment avec la disposition étudiée de diodes électroluminescentes (DEL) d’appoint. Évidemment, une fenestration non encombrée est de rigueur pour que la lumière du jour puisse pénétrer. Évitez les grosses tentures opaques; optez pour de fins voilages de lin ou de coton par exemple.

 

Le mobilier de cuisine

Le réflexe est assez répandu : plus on a de l’espace, plus le mobilier choisi est… géant. Au final, il arrive souvent que la cuisine — et même tout l’intérieur de la résidence — paraisse encombrée, étroite, non ergonomique. Exception faite du « coin labo » où tiroirs et armoires peuvent élégamment se superposer jusqu’au plafond, il est fortement déconseillé de meubler une cuisine avec des étagères hautes perchées ou de lourds buffets en surplomb. Règle générale, au contraire, il faut opter pour des meubles bas et délicats qui dégagent le champ visuel et ouvre l’espace. Il est donc tout à fait avantageux d’avoir recours à la fabrication de meubles, comptoirs ou armoires de cuisine sur-mesure.

 

Rationaliser l’espace : autre clef pour voir grand

Il va sans dire que le désordre est ne joue pas en faveur des cuisines compactes. Mais comme il s’agit d’un lieu vivant, stratégique et convivial, il est normal qu’il y ait de l’action, du va-et-vient, des expérimentations culinaires, etc. Une des solutions pour ne pas s’embourber dans les traîneries (qui restreignent l’espace à leur manière), est d’avoir des espaces de rangement intelligents et opportunistes. Pour tout ce qui est d’utilisation courante (chaudrons, casseroles, etc.), des placards bas et profonds doivent être disposés à portée de main partout où c’est possible. Quant aux ustensiles, couverts et appareils moins utilisés, comme le plat à fondue ou le gaufrier par exemple, des placards muraux hauts conviennent (dans la zone laboratoire, s’entend). Les placards d’angle avec tablette circulaire tournante de type « Lazy Suzan » sont également pertinents. Tous les recoins ont à recevoir quelque chose : poubelle dissimulée, tringle à torchons, distributeur d’eau traitée, conteneur à recyclage, etc.

 

Espace et rangement sans compromis sur l’esthétique : l’îlot de cuisine

Les cuisines de taille restreinte devraient toutes profiter d’un îlot. Fixe ou mobile, muni d’armoires et évier ou simple extension du comptoir, ce mobilier crée une impression d’ouverture et d’aération tout en permettant à votre cuisine d’être plus ergonomique. Sans être encombrant, il contribue à marquer le style de la cuisine; on peut du reste s’y attabler pour un lunch et y dissimuler des espaces de rangement.

L’emplacement de l’îlot est à considérer et sa taille doit être appropriée. Pour une pièce de plus de 15 m², l’îlot pourra être imposant et occuper une place centrale. Incontournable (au sens figuré), il sera fixe et pourra compter aussi une plaque de cuisson surmontée d’une hotte. Par contre, si la cuisine est compacte, l’îlot gagne à être « secondarisé » et doit être modeste. Il est souvent alors de type mobile, ce qui offre plus de flexibilité : il peut être sorti de la cuisine advenant la présence de nombreuses personnes dans la pièce.

 

L’aménagement réussi d’une cuisine passe par un designer intérieur professionnel

Domotique, nouveaux matériaux, logiciels de conception…, beaucoup de possibilités s’offrent maintenant aux professionnels du design et de la fabrication de cuisines sur-mesure, tant résidentielles que commerciales. Chez Cuisines MDM, tous les conseillers et designers possèdent la compétence requise pour bien évaluer votre projet. Sur place, un membre de notre équipe verra à vous guider en ce qui a trait aux matériaux, au style, aux couleurs, etc., et ce sans aucun engagement de votre part. Le plan d’aménagement que vous recevrez comprend en outre la modélisation 3D de votre future cuisine. Esthétisme et fonctionnalité sont pris en considération, bien sûr, mais aussi votre budget. Vous verrez la différence MDM!

Cuisines MDM se déplace à votre emplacement pour vous guider. Appelez au 418 841-3766 ou